Présence tao
Arts chinois du mouvement

Categories

Accueil > Santé > Conseils de Mr SU

4 mai 2016
Vincent Béja

Conseils de Mr SU

EXERCICES POUR TOUTE L’ANNEE

L’exercice du TaiJiQuan et du QiGong est doux. Bien exécutés les mouvements favorisent la circulation du sang et de l’énergie dans le corps.

Pour en bénéficier pleinement et donner au corps la souplesse et la jeunesse qui sont ses droits naturels, l’exercice doit être régulier et très doux pour soi même et dans tout le corps. On cherche un sentiment de bien être et d’aise corporelle. Le plaisir est au rendez-vous et le sourire intérieur monte jusqu’aux lèvres. Il faut pratiquer un peu tous les jours.

C’est aussi cette douceur qui permet de s’ajuster au mouvement du partenaire au Tuishou. On peut ainsi le guider sans s’opposer à lui. Mais ce mystère nécessite beaucoup d’entraînement car nous devons canaliser nos réactions instinctives de durcissement.

Chercher à pratiquer ainsi c’est être sur la voie taoïste de la douceur envers soi-même et envers tous les êtres...

Exercice du WuJi (Sans limite)

Debout, pieds parallèles à l’aplomb des hanches. Le poids du corps est à 60% sur l’avant du pied. Les articulations (les genoux en particulier) sont très légèrement déverrouillés. Le corps bien droit, le bassin bien à l’aplomb des pieds. Le regard se porte en bas et vers l’avant, visant le sol à environ 6 mètres de distance. Les yeux peuvent être mi-clos. On vise cependant l’horizon. La nuque est ainsi redressée spontanément et sans effort.
- L’esprit prend contact avec la paix
- On relâche toutes les tensions et toutes les articulations
- la respiration descend jusqu’au fond du bas-ventre
On écoute la respiration et la détente. L’esprit est calme. 9 cycles respiratoires. Le sommet du crâne s’éveille, la colonne vertébrale s’élève naturellement et doucement vers le ciel.
On parvient à l’état qui précède le TaiJi (Ultime limite)

Exercice de l’arbre

Les pieds un peu plus largement écartés et légèrement ouverts, on s’assied, genoux fléchis, comme sur un tabouret, sacrum bien posé, lombaires non cambrées. Le poids du corps légèrement sur l’avant des pieds. Les bras forment un cercle comme pour enlacer le tronc d’un arbre et les majeurs viennent presque se rejoindre, horizontaux. Tous les doigts s’écartent doucement les uns des autres, les paumes sont larges, ouvertes et douces. Les coudes s’orientent vers le sol.
Les bras flottent dans l’air et tout le corps avec. La respiration fait mouvoir l’arbre. Les yeux sont mi-clos, le regard vers le bas. On détend tout ce qu’il est possible de détendre.
De cette façon on renforce l’énergie générale du corps et on le structure et l’unifie pour le TaiJi.

RECETTES EN CAS DE CHALEURS ESTIVALES

Voici la recette que Mr SU nous a donnée pour l’été :

- infusion de lys (« Bai He » en pinyin)

- soupe d’ambérique ou haricot mungo (« Lü Dou » en piyin).

On peut prendre chacun séparément mais aussi tout ensemble. Dans ce cas, préparer la soupe de Lü Dou en faisant tremper les haricots une nuit aupréalable. Puis ajouter l’infusion de lys. Boire le tout à température ambiante et légèrement sucré.
Cela permet de supporter plus plaisamment les chaleurs...