Présence tao
Arts chinois du mouvement - Une voie taoïste

Categories

Accueil > TaiJiQuan du style WU > 1 La discipline et la pratique > Propos de Liu Wancang

29 septembre 2022
Vincent Béja

Propos de Liu Wancang

Chaque fois que vos mains (手 shǒu) rentrent en contact (搭 dā) avec autrui (对方 duì fāng), vous devez vous concentrer (专注 zhuān zhù) sur son centre de gravité (重心 zhòng xīn) avec une énergie (劲 jìn) profonde (深沉 shēn chén) et féroce (猛烈 měng liè).

Attendez qu’il y ait une faible résistance (抵抗 dǐ kàng) et ne leur offrez aucune information (消息 xiāo xi), c’est comme tomber de cinq lǐ (mesure de longueur d’environ 500 mètres) parmi nuages et brumes (云雾 yún wù) . Lorsque vous émettez la force (发劲 fā jìn), vous devez laisser couler l’épaule (沉肩 chén jiān) et laisser tomber le coude (坠肘 zhuì zhǒu), rassembler (敛 liàn) et concentrer (凝神 níng shén) le souffle (气 qì), s’asseoir dans les lombes (坐腰 zuò yāo) et relâcher la taille (松胯 sōng kuà) . Le souffle doit adhérer (贴 tiē) au dos (脊背 jǐ bèi) et se transmettre aux membres (肢体 zhī tǐ).

La première chose que vous devez faire dans la poussée des mains (推手 tuī shǒu) est d’écouter (听 tīng) la force (劲 jìn) de l’adversaire. Si vous pouvez coller et adhérer (粘 zhān nián) à l’adversaire, alors vous aurez la capacité (才能 cái néng) d’écouter (听劲 tīng jìn). Vous ne pouvez comprendre sa force (懂劲 dǒng jìn) que si vous pouvez (才能 cái néng) écouter (听劲 tīng jìn) avec précision (准确 zhǔn què). La clé pour écouter est de relâcher (松 sōng) la taille et les jambes.

Deuxièmement, vous devez prendre l’initiative du questionnement (问劲 wèn jìn), si vous pouvez voir la force d’autrui, vous pourrez la neutraliser (化解 huà jiě).

Adhérer (沾 zhān), coller (粘 nián), lier (连 lián), et suivre (随 suí) sont des méthodes (方法 fāng fǎ) efficaces (有效 yǒu xiào) pour couvrir et sceller (敷盖 fū gài) le corps de l’adversaire, reconnaître (侦察 zhēn chá) la situation (情况 qíng kuàng) et le contrôler (控制 kòng zhì). La méthode efficace (有效 yǒu xiào) pour contrôler (控制 kòng zhì) l’adversaire (敌人 dí rén) doit être délicate, subtile (细微 xì wēi) et demande un esprit vif (灵动 líng dòng). Vrai et faux (真假 zhēn jiǎ), vide (虚 xū), adroit et agile (灵巧 líng qiǎo) sont les secrets (秘诀 mì jué) de la poussée des mains.

Le taijiquan de style Wu est largement connu pour sa légèreté et son agilité (轻灵 qīng líng). Le contact des mains demande de la légèreté (轻 qīng), comme si vous marchiez sur de la glace mince au début de l’hiver ; l’application de la moindre force, vous fera tomber dans l’eau, de ce fait vous devez être extrêmement attentif.

L’écoute de la force (听劲 tīng jìn) demande douceur et légèreté (轻 qīng), comme l’écoute d’un chuchotement.